Cinq formations NBA les plus surprenantes | Arène

Les Warriors et les Kings sont en tête des cinq formations les plus surprenantes – bonnes et mauvaises – pour commencer la saison NBA.

Les cinq formations les plus surprenantes – bonnes et mauvaises – pour commencer la saison NBA.

Kings five départs : +22,5 pts pour 100 possessions en 41 minutes en cinq matchs

Au lieu de rester à la maison pour les vacances, de nombreux amis et membres de la famille disent que des vacances pendant la saison de novembre à décembre sont un moyen idéal de ressentir de la gratitude, de la joie et de la magie tout en créant des souvenirs inoubliables. Que vos lecteurs fêtent Noël, Kwanzaa, Hannukah ou rien de particulier… Cliquez pour en savoir plus.VOYAGEZ MARDI : Commencez à planifier vos escapades de vacances

Le groupe de De’Aaron Fox, Kevin Huerter, la recrue Keegan Murray, Harrison Barnes et Domantas Sabonis avait un peu de tout.

Marques de rebond d’élite, saisissant près de 30% de ses propres ratés tout en dévorant près de 83% des ratés de ses adversaires. Tir adéquat, renversant près de 53% de ses tirs et 42% de ses triples, bien que Barnes et Sabonis aient lutté puissamment depuis les profondeurs jusqu’à présent. (Le tir en douceur de Murray est devenu un ajustement instantané de cette façon.) Et la défense était étonnamment solide. Cela est dû en grande partie à ce groupe, qui a cédé 93,2 points pour 100 possessions, un taux qui reste actuellement la meilleure note de la ligue à l’échelle de l’équipe. La formation joue également à un rythme effréné de 104 possessions toutes les 48 minutes.

Mais voici une clé énorme: jouer au rythme de l’attaque n’a pas entraîné un manque d’effort en défense. Au moins pas encore. Dans une amélioration importante par rapport à la saison dernière, Sacramento – qui a prêché l’importance de faire confiance à la défense de transition – est plutôt moyen à cet égard en ce moment, se classant 13e. C’est une amélioration jour et nuit par rapport à la campagne 2021-22, lorsque les Kings ont terminé comme la cinquième pire transition de la ligue D.

Filet cinq départs : -14,2 pts pour 100 possessions en 67 minutes en six matchs

C’est formidable de voir Brooklyn, utiliser Kevin Durant et Kyrie Irving – une paire de stars qui font partie du club insaisissable 50-40-90 de l’histoire de la NBA – et de voir la formation de départ du club produire un anémique 101,5 points pour 100 propriétés. Si vous gardez le score à domicile, c’est presque le bas de la ligue; à égalité avec les Lakers capricieux et les Clippers, qui ont largement joué sans Kawhi Leonard jusqu’à présent cette saison.

Oui, nous supposons qu’il y aura des difficultés de croissance pour Ben Simmons et, compte tenu de ses lacunes en attaque, les gars qui l’entourent. Mais nous ne savions pas qu’il y aurait autant de minutes – 97 jusqu’à présent, soit près de 17 par nuit – avec lesquelles Simmons et le centre partant Nic Claxton partageraient le terrain chaque soir. (Wing Royce O’Neale a complété le cinq de départ de Brooklyn.)

Les paires Simmons-Claxton sont compréhensibles car Simmons sera souvent affecté au meilleur buteur de l’équipe adverse, tandis que Claxton est plus désireux de défendre les grands traditionnels que Simmons. Mais les choses se bousculent rapidement, même avec les buteurs Durant et Irving, qui sont deux menaces qui ne tirent pas en attaque. Surtout quand vous avez un tireur comme Joe Harris (qui a commencé lundi alors que Simmons était assis avec un genou douloureux) qui peut être branché à la place.

Il sera intéressant de voir comment Steve Nash a tendance à devenir petit, avec Simmons sous le centre, plus souvent lorsque Seth Curry revient. L’utilisation de files d’attente comme celles-ci permettrait à l’équipe de mieux utiliser ses tireurs, mais aurait l’inconvénient de rendre un club de Brooklyn de finesse encore moins efficace sur la vitre.

Alignement “PTSD” des Warriors : -8,3 pour 100 possessions en 37 minutes en six matchs

Cela a été assez typique cette saison en ce qui concerne les Dubs: les jeunes de l’équipe n’ont pas bien performé en tant que deuxième unité et sont en grande partie à blâmer pour les difficultés de Golden State à commencer l’année.

Ce n’est pas tout à fait faux, bien sûr. Jonathan Kuminga en particulier a été rude, obtenant 33,3 %. Les alignements avec lui, Jordan Poole et James Wiseman ont été soufflés de 38,5 points pour 100 possessions en 28 minutes jusqu’à présent, tandis que ceux avec Kuminga, Poole et Moses Moody ont été surclassés de 17,3 points pour 100 possessions pendant 22 minutes. Avec Wiseman, en particulier, il n’y a pas eu beaucoup de cohésion de deuxième unité.

Mais le retour anticipé à la gamme PTSD – composée de Poole, Klay Thompson, Steph Curry, Draymond Green et Andrew Wiggins (qui n’a apparemment aucune partie de l’acronyme ici) – ne s’est pas si bien passé non plus. Surtout par rapport aux dernières séries éliminatoires, lorsque les Warriors ont devancé les adversaires des séries éliminatoires de 13,8 points pour 100 possessions au cours de cette séquence et ont affiché un pourcentage de tirs réels de 64%.

Les Warriors ont eu du mal à démarrer la saison.

John Hefti/USA AUJOURD’HUI Sports

À ce stade, la défense de l’unité de cinq hommes a été médiocre, abandonnant 117,2 points par 100 jeux tout en étant un tamis du point de vue défensif-rebondissant. Les adversaires récupèrent près de 32% de leurs ratés. Les deux marques se classeraient près du bas de la ligue sur une échelle à temps plein.

L’entraîneur Steve Kerr s’est fait entendre en dénonçant le manque de communication de son équipe en matière de défense. Et un Klay Thompson en difficulté a parlé de continuer à essayer de se remettre là où il était avant ses blessures.

S’il y a une doublure argentée ici, c’est que les Warriors ont également l’une des meilleures formations statistiques du basket-ball en ce moment, et cela n’a nécessité qu’un échange rapide : brancher Kevon Looney pour Poole, qui atténue immédiatement le problème de rebond défensif. Les Dubs sont à plus-25,3 pour 100 en 81 minutes lorsque Looney joue avec ce groupe.

Washington cinq départs (dernier) : +21,6 pts pour 100 possessions en 69 min en six grammes

La plus grande surprise agréable de cette liste vient peut-être des Wizards, qui ont obtenu des résultats impressionnants lorsque Bradley Beal, Kristaps Porzingis, Kyle Kuzma, Deni Avdija et le nouveau venu Monte Morris jouent. En fait, Washington a eu plus de succès en attaque avec ce groupe – 128,6 points – que n’importe quel alignement de cinq joueurs dans la ligue avec au moins 50 minutes jouées.

Cependant, fait intéressant, l’entraîneur Wes Unseld Jr. a choisi. pour continuer son cinq de départ lundi soir, insérant l’attaquant de 30 ans Anthony Gill à la place d’Avdija, 21 ans. C’est une décision qu’il a lancée en douceur un match plus tôt, contre les Celtics, en envoyant Avdija du banc pour commencer la seconde mi-temps.

Unseld a déclaré que le club avait besoin de plus de jeu dans la deuxième unité à la suite d’une blessure aux ischio-jambiers de Delon Wright, qui mettra à l’écart le gardien pendant six à huit semaines. Avdija, qui possède des compétences d’attaquant à 6′ 9″, aura probablement plus d’occasions de gérer le ballon avec ce groupe secondaire que Beal et Morris dans le cinq de départ. (En tant que partant, Avdija assume souvent les missions défensives les plus difficiles de nuit après nuit.)

Au cas où quelqu’un envisageait d’aller à Unseld avec une fourche dans la décision, il convient de noter que les statistiques de Gill en tant que cinquième membre du groupe sont plus que solides : +12,8 pour 100 possessions en 38 minutes de travail jusqu’à présent.

La formation des Clippers comprend Kawhi, qui n’a joué que deux fois jusqu’à présent

Il est trop tôt pour être “sorti” sur les Clippers, que beaucoup d’entre nous, moi y compris, ont choisis pour faire la finale cette année. Et pour être sûr, cela est il est un peu tôt pour changer d’avis, je pense.

Cela dit, je ne m’attendais pas à ce que Kawhi Leonard joue seulement deux matchs lors des sept premières sorties des Clippers. Et il ne manquera pas au moins les deux prochains matchs, d’après ce que l’entraîneur Ty Lue a déclaré hier.

Lue a déclaré que Leonard se sentait “frustré” par son incapacité à revenir à ce point, après avoir raté une saison et s’être réhabilité pendant un an à cause d’un ACL partiellement déchiré au genou droit.

Les chiffres n’ont probablement pas beaucoup d’importance pour Leonard et Paul George, une paire de joueurs qui illustrera la capacité de lutter si les deux sont en bonne santé en même temps. Cependant, au cours des 39 minutes où les deux se sont affrontés, Los Angeles a devancé ses adversaires de 13,7 points pour 100 possessions tout en tirant un pourcentage de tirs réels de 62,2%.

Voir Leonard obtenir plus de représentants avec le nouveau Clipper John Wall, ainsi que d’autres ajouts à la liste, sera un énorme plus pour cette équipe. Mais la question de savoir à quelle fréquence nous verrons cette saison semble être dans l’air pour le moment.

Merci d’avoir lu The Playmaker. N’hésitez pas à transférer cet e-mail à un ami ou à lui dire de s’inscrire à SI.com/newsletters. Si vous avez des questions spécifiques, répondez simplement à cet e-mail ou envoyez une note à nba@si.com et je pourrai y répondre dans la prochaine édition.

Plus de couverture NBA :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *