NBA news : Affaire MVP de Donovan Mitchell, les Golden State Warriors puent

Donovan Mitchell fait un premier cas de MVP de la NBA avec les meilleurs chiffres en carrière, le chemin de Russell Westbrook vers les Lakers a pris une tournure surprenante et les Warriors puent sans Steph Curry.

Nous sommes presque un mois après le début de la saison NBA. Certaines équipes ont joué 10 matchs. Cela ne signifie pas que les choses sont gravées dans le marbre, mais cela signifie qu’il y a plus de viande à mâcher.

Alors, qui se tient debout et qui tombe ? C’est l’heure de notre veille hebdomadaire des stocks.

RISING: le cas MVP de Donovan Mitchell

Personne dans la NBA, à part les Milwaukee Bucks, n’a été meilleur cette saison que les Cleveland Cavaliers 8-2 (qui en avaient remporté huit de suite avant lundi soir). Et personne sur les Cavaliers n’est meilleur que Donovan Mitchell.

Mitchell a donné aux Cavs – qui, vous vous en souviendrez, ont essentiellement envoyé tous les choix de repêchage qu’ils avaient dans l’Utah pendant la saison morte pour amener Mitchell – tout ce qu’ils attendaient et plus encore.

Il affiche des chiffres qui représentent des sommets en carrière à tous les niveaux : 31,2 points par match, 6,0 passes décisives, 45,1 % en profondeur, 50,5 % sur le terrain. Il joue également en défense active et énergique !

Étant donné que les Brooklyn Nets sont tombés de la falaise et que les Philadelphia 76ers ont lutté, il semble y avoir un écart au sommet de la Conférence Est. Les Cavs, semble-t-il, sont sur le point de combler ce vide, et s’ils continuent à ce rythme, Mitchell sera un candidat MVP légitime.

FALLING : ambiance NBA

Voici quelques-unes des nouvelles qui ont fait la une des journaux jeudi : Kyrie Irving suspendu pour au moins cinq matchs par les Nets ; que maintenant l’ancien gardien des San Antonio Spurs Josh Primo et les Spurs sont poursuivis par un ancien psychologue de l’équipe qui prétend que Primo l’a exposé à plusieurs reprises; Miles Bridges, une étoile montante des Hornets la saison dernière, n’a pas contesté une accusation de violence domestique.

Et c’était juste un jour après que les Nets aient limogé l’entraîneur-chef Steve Nash afin qu’ils puissent, semble-t-il, faire venir Ime Udoka, qui a été suspendu par les Celtics de Boston pour l’année pour avoir eu une liaison avec une employée. .

Et nous ne sommes qu’à quelques mois de la suspension du propriétaire des Phoenix Suns, Robert Sarver – enfin, pour de nombreuses raisons, que nous résumerons simplement comme la supervision d’un lieu de travail toxique.

C’était l’une de ces semaines où les jeux et l’action sur le terrain sont devenus une réflexion après coup. Ce n’est pas ce que veut la NBA. Ce n’est pas la raison pour laquelle l’un d’entre nous est tombé amoureux du sport ou a suivi les jeux. Honnêtement, c’est déprimant et déprimant.

RISING : Russell Westbrook, sixième homme de l’année ?

Très bien, il ne gagnera pas ce prix, et il ne devrait pas non plus.

Mais depuis qu’il a quitté le banc, Westbrook est incroyablement devenu un basketteur à la fois efficace et efficient. Il s’est même fait aimer des fans des Lakers, ce qui aurait été impossible à croire il y a quelques semaines à peine.

Rien de tout cela ne signifie que lui ou les Lakers sont critiqués pour leurs décisions au cours de la dernière année et plus – les deux parties méritent des critiques pour la façon dont tout cela se déroule – mais Westbrook est un grand joueur de tous les temps. C’est super de le voir trouver sa place.

FALLING : L’espoir récurrent des Warriors

Ce n’est pas seulement que les Warriors – maintenant un vilain 4-7 – ont perdu cinq matchs de suite sur la route la semaine dernière, même si ce n’est évidemment pas joli. Cependant, ce qui a encore aggravé la situation, ce sont les équipes qui ont infligé des pertes aux Warriors : les Charlotte Hornets, les Detroit Pistons, les Miami Heat, les Orlando Magic et les New Orleans Pelicans.

Vous souvenez-vous de tous ces jeunes choix de loterie que les Warriors ont apportés avec l’espoir qu’ils pourraient prendre le relais de certains vétérinaires et mener l’équipe vers l’avenir ? Eh bien, ça ne va pas être beau. Jonathan Kuminga n’a pas encore atteint la foulée que les Warriors espéraient, et ils saignent des points chaque fois que James Wiseman marche sur le sol. Ils ont été surclassés de 27,2 points pour 100 possessions de temps sans ordures avec Wiseman sur le terrain, selon Cleaning the Glass, l’une des pires notes de la ligue.

Fondamentalement, les Warriors puent chaque fois que Steph Curry marche sur le sol. Selon Cleaning the Glass, ils ont joué comme une équipe de 55 victoires avec Curry et une équipe de neuf victoires sans lui. Je sais qu’ils ont remporté le titre l’année dernière et qu’ils sont au milieu d’une course sans précédent, mais je pense aussi que nous allons être très bons pour revenir à la rédaction de Wiseman plutôt qu’à l’échange du choix, ou du joueur éventuellement, comme un grand erreur.

– FOX SPORTS NOUS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *