Classement NBA Rookie of the Year: les statistiques choquantes de Paolo Banchero se démarquent parmi les meilleures recrues de tous les temps

Nous ne sommes qu’à plus de 10 matchs de la saison NBA 2022-23, mais c’est tout c’est juste taille d’échantillon suffisante pour évaluer la performance des recrues de cette année.

La classe NBA Draft 2022 a déjà eu plusieurs joueurs hors pair dans ce qui promet d’être un groupe talentueux et influent.

Des débuts LeBron-esque de Paulo Banchero aux sauts Vince-esque de Shaedon Sharpe aux gros titres ROY de Bennedict Mathurin, le battage médiatique des recrues était réel dès le début.

Oui, il y a des clauses de non-responsabilité selon lesquelles il est “tôt”. Cependant, vous devrez nous pardonner de vous exciter. Sans plus tarder, voici un aperçu de notre classement officiel des recrues à travers les 10 premiers matchs de l’année.

Classement NBA Rookie of the Year

1. Paolo Banchero, Orlando Magic

Statistiques: 23.5 PTS, 8.3 REB, 3.6 AST, 0.9 BLK

Meilleur jeu: Novembre 5 contre CAS : 33 PTS, 16 REB, 4 AST, 1 BLK, 1 TO

Ce que Banchero a fait pour commencer sa carrière dans la NBA était sans précédent.

Chaque fois que vous vous mettez en compagnie de LeBron James, vous le faites bien, et Banchero l’a fait deux fois.

Lors de la soirée d’ouverture, il est devenu la première recrue à marquer au moins 25 points, cinq rebonds et cinq passes décisives. de Jacques. Il a ensuite marqué au moins 20 points dans chacun de ses cinq premiers matchs, est devenu le premier adolescent de l’histoire de la NBA pour obtenir ce succès. Alors qu’il avait récolté 33 points et 16 rebonds contre les Kings la semaine dernière, il a rejoint LeBron comme le seul adolescent de l’histoire de la NBA avec un match 30-15.

Ses neuf matchs de 20 points sont à égalité sur une liste des All-Stars de tous les temps au sixième rang de la ligue, derrière Kevin Durant (12), Jayson Tatum (11), Luka Doncic, Ja Morant et Stephen Curry (10 chaque). .

Cela peut sembler tiré par les cheveux dans une équipe Magic en difficulté, mais Banchero a une réelle possibilité de rejoindre un groupe d’élite de (principalement) futurs Hall of Famers pour faire partie de l’équipe All-Star en tant que recrue s’il reste à cette vitesse. Seuls Blake Griffin, Yao Ming, Tim Duncan, Grant Hill, Shaquille O’Neal, Dikembe Mutumbo et David Robinson ont accompli cela depuis 1990.

Plus que 11 matchs à disputer, le n° semble bloqué. 1 choix global pour la recrue de l’année tant qu’il reste en bonne santé.

2. Benoît Mathurin, Indiana Pacers

Statistiques: 20.4 PTS, 3.5 REB, 2.2 AST, 43.7% 3PT

Meilleur jeu: 29 octobre à BKN : 32 PTS, 5 REB, 2 AST, 6 15 h

Aussi impressionnant que Banchero ait été, Mathurin s’assure que la course à la recrue de l’année reste serrée. Le garde des Pacers a été un seau ambulant pour commencer sa carrière, avec une moyenne de 20,4 points et 2,8 3s par match sur une superbe répartition de tir de 0,460/0,437/0,846.

Pour référence, à quel point cela est courant – si Mathurin maintient ces chiffres sur une saison complète, il deviendra la première recrue de l’histoire de la NBA à obtenir une moyenne de 20 points et deux 3 tout en tirant mieux que 45% du terrain et 40% de 3.

Il est déjà en lice avec les All-Stars Kevin Durant et Kyrie Irving, explosant pour son premier match de 30 points en carrière avec six 3 dans une victoire contre les Nets.

Les deux matchs de 30 points de Mathurin sont à égalité avec Banchero pour le plus dans la classe des recrues, aucun autre joueur de première année ne l’ayant.

Avec tous ces dégâts en provenance du banc, Mathurin peut-il courir à la couronne de Ben Gordon en tant que seul recrue sixième homme de l’année dans l’histoire de la NBA? S’il continue, ce n’est pas aussi impossible qu’il n’y paraît.

3. Jaden Ivey, Pistons de Détroit

Statistiques: 15.4 PTS, 5.4 REB, 3.8 AST, 1.5 STL

Meilleur jeu: Novembre 9 contre BOS : 19 PTS, 10 REB, 6 AST, 1 STL

Il y avait quelques inquiétudes quant à la façon dont Ivey pourrait s’intégrer à côté d’un garde dominant le ballon comme Cunningham, mais jusqu’à présent, la zone arrière a réussi ce test. Marquer est devenu facile pour le garde explosif et il mène également la classe des recrues avec 3,8 passes décisives et 1,5 interceptions par match.

Il n’a eu aucun problème à pénétrer les défenses, à entrer très rapidement dans la peinture pour faire des dégâts autour de la jante.

Et lorsque les défenses s’effondrent sur Ivey, sa prise de décision et sa précipitation de passes brillent vraiment pour expulser et trouver des tireurs ouverts.

La recrue des Pistons a l’air plus à l’aise à chaque fois qu’il marche sur le sol et peu importe à quel point il est bon, le meilleur reste à venir pour Ivey.

4. Keegan Murray, Kings de Sacramento

Statistiques: 13.0 PTS, 4.0 REB, 1.4 AST, 0.9 STL, 0.9 BLK

Meilleur jeu: Oct. 22 contre BAC : 19 PTS, 5 REB, 2 AST, 2 BLK, 3 3PM

Murray est devenu un choix populaire de darkhorse pour la recrue de l’année après ses performances dans la Summer League et la pré-saison et bien qu’il n’ait pas été à la hauteur de ce battage médiatique, il est toujours productif.

Murray a prouvé qu’il peut bien marquer de n’importe où sur le terrain de la même manière que nous l’avons vu au collège. Il a abattu 2,4 3s par match – le deuxième plus élevé dans la classe des recrues – tout en convertissant à un clip de 37,9%.

Une légère séquence de trois matchs sans suite, Murray a été aussi bon qu’annoncé.

5. Jabari Smith Jr., Houston Rockets

Statistiques: 10.5 PTS, 6.0 REB, 1.0 BLK, 1.8 3PM

Meilleur jeu: Oct. 24 contre UTA : 21 PTS, 9 REB, 3 BLK, 2 AST, 3 3PM

Smith a commencé sa campagne de recrue du bon pied, mais sa production a beaucoup traîné au cours de ses cinq derniers matchs. Après une moyenne de 13,8 points, 6,5 rebonds et 1,3 blocs lors de ses six premiers matchs, il a récolté en moyenne 6,4 points, 5,4 rebonds et 0,6 blocs tout en tirant à 24,4% sur le terrain et à 19,2% sur 3 ses cinq derniers.

Mention honorable

Tari Reason, Fusées : Eason commence à s’installer dans un rôle 3-et-D pour les Rockets, avec une moyenne de 1,4 interceptions par match tout en tirant à 45,5% à partir de 3 points.

Jalen Duren, Pistons : Duren a été un monstre sur la vitre, avec ses 29 rebonds offensifs en tête de la classe des recrues. Il a eu deux doubles doubles, trois matchs avec des rebonds à deux chiffres et a également enregistré plusieurs blocs dans quatre de ses neuf matchs.

Jérémy Sochan, Spurs : Sochan a commencé les 11 matchs des Spurs, assumant des missions défensives difficiles et polyvalentes, de Karl-Anthony Towns à Jamal Murray en passant par DeMar DeRozan.

Shaedon Sharpe, Trail Blazers : Le rôle de Sharpe a été réduit derrière Damian Lillard et Anfernee Simons mais lorsqu’on lui en donne l’occasion, il produit. Sharpe a marqué à deux chiffres dans huit de ses 11 matchs, tirant un impressionnant 51,2% sur le terrain et 44,0% sur 3. Il a également une impressionnante bobine de dunks à lui tout seul.

Walker Kesler, Jazz : Les 1,7 blocs de Kessler par match sont en tête de la classe des recrues, enregistrant plusieurs blocs dans six de ses 10 matchs. Ses 74,3% de tirs depuis le terrain dépassent également tous les recrues qui tentent plus d’un tir par match.

Statistiques et classements des recrues

Pour des classements complets des recrues, vous pouvez consulter les statistiques des recrues mises à jour quotidiennement ici.

Joueur moyen
Points Paolo Banchero 23,5 PPP
Rebondir Paolo Banchero 8.3 RPG
Portion Jaden Ivey 3.8 APG
Vol Jaden Ivey 1.5 SPG
Blocs Walker Kesler 1.7 GPB

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *