Orlando Robinson sur une opportunité de contrat à double sens avec le Heat

Après s’être désengagé de l’État de Fresno en juin, le centre Orlando Robinson s’est engagé dans l’équipe de la ligue d’été des Miami Heat dans l’espoir d’obtenir un contrat à double sens.

Robinson n’a pas obtenu ce qu’il voulait tout de suite même s’il a rejoint le Heat pour le camp d’entraînement, car Miami l’a renoncé avant le début de la saison régulière.

Mais à peine un mois après la libération de Robinson, il a obtenu ce qu’il espérait en rejoignant l’équipe de la ligue d’été du Heat fin juin. Miami a libéré le garde Dru Smith de son contrat à double sens pour créer de la place pour signer Robinson dans un accord à double sens dimanche pour ajouter de la profondeur indispensable à la zone avant, où le centre de Heat Omer Yurtseven devrait manquer une grande partie de la saison en raison à une blessure à la cheville.

“Ça fait du bien. Je suis reconnaissant de cette opportunité », a déclaré Robinson après avoir signé son nouveau contrat et être arrivé à Miami à temps pour le match de lundi soir contre les Phoenix Suns au FTX Arena. « Je peux en profiter au maximum. En tant que basketteur, vous devez être prêt pour ce genre de moments – tout peut arriver – et je le suis.

Le plan est que Yurtseven subisse une intervention chirurgicale à la cheville gauche cette semaine, ce qui devrait le mettre à l’écart jusqu’à trois mois.

Avec Yurtseven parti, Robinson (6-10 et 235 livres) sait qu’il a une blessure ou quelques fautes rapides après avoir enregistré des minutes importantes en tant que l’un des trois centres sains de la liste du Heat derrière le partant Bam Adebayo et le remplaçant Dewayne Dedmon.

“Après avoir étudié le fait que j’étais ici et j’ai regardé l’alignement et tout, j’ai vu que j’avais le potentiel pour jouer un peu”, a déclaré Robinson. “Tant que je sais cela, je serai juste prêt quand mon heure sera appelée comme tout le monde et je tirerai le meilleur parti de mon opportunité.”

Robinson, 22 ans, est resté dans le programme de développement du Heat même s’il a été renoncé le mois dernier. Il a rejoint l’organisation affiliée à la G League à sa sortie, avec une moyenne de 20 points sur 54,1% de tirs depuis le terrain, 9,3 rebonds, 2,5 passes décisives, 1,3 interceptions et un blocage en quatre matchs avec la Skyforce de Sioux Falls cette saison. .

En fait, Robinson a appris son contrat à double sens avec le Heat peu de temps après avoir enregistré 16 points et neuf rebonds samedi pour mener la Skyforce à une victoire sur la route contre les Fort Wayne Mad Ants.

“J’étais tout excité et tout et [Skyforce coach Kasib Powell] il m’a pris à part à l’hôtel et il m’a dit ce que c’était, et j’étais assez excité”, a déclaré Robinson. “Je n’ai pas dormi.”

Robinson a établi une impressionnante ligne de statistiques en tant que junior à Fresno State la saison dernière, avec une moyenne de 19,4 points sur 48,4% de tirs depuis le terrain et 71,6% de tirs depuis la ligne de faute, 8,4 rebonds, 2,9 passes et 1,2 blocs par match. Il est devenu l’un des deux joueurs (l’autre était Frank Kaminsky pour le Wisconsin en 2014-15) dans l’histoire de la NCAA à accumuler au moins 700 points, 300 rebonds et 100 passes décisives en une saison.

Mais les inquiétudes concernant le manque d’athlétisme perçu de Robinson l’ont conduit à ne pas s’engager. Il a réalisé le pire saut vertical debout (23 pouces), le deuxième pire saut vertical maximal (27,5 pouces) et le sprint de trois quarts le plus lent (3,55 secondes) à la moissonneuse-batteuse de cette année.

“J’ai beaucoup grandi”, a déclaré Robinson. “Je dois jouer à Sioux Falls, je dois jouer avec cette équipe et cet environnement à un niveau élevé. J’ai été bon. Alors maintenant, passons au niveau suivant, le plus haut niveau de la NBA, là-bas avec confiance en mes capacités à faire ce que je dois faire en tant que basketteur.

Parmi les domaines sur lesquels Robinson a travaillé depuis qu’il a rejoint le programme du Heat l’été dernier, il y a son jeu hors balle en attaque et sa défense en pick-and-roll à l’autre bout.

“Je suis juste capable de m’adapter au fait de ne plus être à l’université et d’être plus un joueur de rôle et j’ai l’impression d’avoir grandi dans cet aspect parce que je sais où être, comment me déplacer sans le ballon”, a déclaré Robinson. « C’est quelque chose sur lequel je dois travailler parce qu’à l’université, je dominais le ballon. Alors maintenant que je suis hors du ballon, j’ai en quelque sorte essayé de maîtriser cela dans un sens.

« Je pense aussi que j’ai grandi dans le pick and roll, notamment dans ma couverture des chutes. Je peux faire plus, blitz et switch et des choses comme ça, parce que j’ai de l’expérience dans ce domaine. J’ai l’impression d’avoir beaucoup grandi en protégeant le panier sans faute. J’ai encore du chemin à parcourir, mais j’ai l’impression de m’améliorer.

Les accords bidirectionnels permettent aux joueurs d’être sur la liste active de leur équipe NBA jusqu’à 50 matchs de saison régulière, avec Robinson éligible pour être sur la liste active du Heat pour un montant au prorata de 43 matchs de saison régulière depuis qu’il a presque été signé. quatre semaines dans le temps. L’attaquant recrue non repêché Jamal Cain est un autre joueur sous contrat à double sens pour Miami.

Robinson pense qu’il sera éventuellement renvoyé dans la G League dans le cadre de son contrat à double sens. Il ne sait tout simplement pas quand cela sera utile, le Heat ayant besoin de la profondeur de la zone avant qu’il fournit.

“Je n’en ai aucune idée”, a déclaré Robinson lorsqu’on lui a demandé si on lui avait dit quand il reviendrait à Skyforce.

RAPPORT DE DOMMAGES

Le Heat a classé Dedmon (fasciite plantaire du pied gauche) et Tyler Herro (entorse de la cheville gauche) comme douteux pour le match de lundi contre les Suns. Victor Oladipo (tendinose du genou gauche) et Yurtseven (impact de la cheville gauche) ont été exclus du match.

Phoenix a exclu Jae Crowder (pas avec l’équipe), Cameron Johnson (déchirure du ménisque droit) et Landry Shamet (protocole sur les commotions cérébrales) pour le match de lundi à Miami. Chris Paul est discutable avec une douleur au talon droit.

Histoires liées du Miami Herald

Anthony Chiang couvre le Miami Heat pour le Miami Herald. Il a fréquenté l’Université de Floride et est né et a grandi à Miami.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *