Le CoG recherche le partenariat de Bill Gates pour renforcer la prestation de services dans les comtés

La présidente du Conseil des gouverneurs, Anne Waiguru, a tenu jeudi une réunion avec le milliardaire Bill Gates.

Les réunions visaient à établir des domaines de partenariat entre les unités décentralisées du Kenya et la Fondation Bill et Melinda Gates (BMGF).

S’exprimant lors d’une table ronde, Waiguru a déclaré que le partenariat compléterait les mesures prises par le gouvernement sur la décentralisation.

“Bien que les gouvernements des comtés aient pris des mesures importantes pour réaliser le rêve de la décentralisation, ils ont besoin de partenariats dans de nombreux domaines”, a déclaré Waiguru.

La réunion présidée par Waiguru et Gates a également été suivie par le directeur mondial de la fondation, Benjamin Piper, le directeur Afrique, Cheikh Oumar Seydi et le représentant régional de l’Afrique de l’Est, Samburu Wa-Shiko.

Certains des domaines de collaboration recherchés comprennent le financement de diverses initiatives de soins de santé primaires au niveau du comté.

Cela tient compte des interventions clés en cascade visant à atteindre la couverture sanitaire universelle dans le pays.

Waiguru a également sollicité un soutien pour les programmes de plaidoyer en matière de santé reproductive dans le but de réduire les grossesses chez les adolescentes et les jeunes.

En outre, soutenir la création de crèches où les jeunes mères peuvent laisser leurs enfants pendant qu’elles poursuivent leurs études.

« En rapprochant les services de santé de la population grâce à la décentralisation, il y a eu des réalisations majeures dans le secteur de la santé, notamment la réduction du taux de mortalité maternelle de 364/100 000 naissances vivantes en 2013 à 355/100 000 naissances vivantes en 2021 », a déclaré Waiguru.

Le gouverneur de Kirinyaga a ajouté que la mortalité néonatale a également été réduite de 23 décès pour 1 000 naissances vivantes en 2013 à 20 décès en 2021.

“L’intensification du programme de refonte de la prestation de services devrait être faite pour couvrir tous les comtés afin de réduire davantage les taux de mortalité infantile”, a-t-il exhorté.

Il a ajouté qu’il y avait également eu une augmentation de la vaccination des enfants de 74% en 2014 à 82,8% en 2021 en raison de l’amélioration des systèmes de soins de santé dans tout le comté.

Le président du COG a en outre recherché un partenariat pour renforcer les soins de santé primaires par le biais d’interventions telles que le renforcement des capacités des bénévoles de la santé communautaire, des accoucheuses traditionnelles et grâce à des technologies telles que l’échographie au point de service et l’utilisation de l’intelligence artificielle. .

Auparavant, le COG et la BMGF étaient partenaires en matière de santé.

Waiguru a assuré la fondation du soutien du CoG pour assurer des rendements durables et optimaux de l’investissement de la fondation.

La réunion a également discuté de la collaboration technologique pour soutenir un système de gestion ouvert afin d’améliorer la transparence et l’efficacité de la prestation de services.

Cet objectif sera atteint grâce à l’automatisation des services gouvernementaux dans les secteurs décentralisés tels que la santé, la collecte des recettes, les services de vulgarisation agricole, la gestion des déchets et la planification et le développement urbains.

Concernant l’agriculture, Waiguru a souligné que les comtés investissent 35 milliards dans l’agriculture.

Il a appelé à une collaboration pour renforcer la valeur ajoutée dans diverses chaînes de valeur agricoles.

“Les comtés ont investi dans la fourniture d’intrants agricoles aux agriculteurs, en réduisant le coût de la mécanisation et en augmentant le marché et la valeur ajoutée”, a déclaré Waiguru.

Le gouverneur a affirmé l’engagement du CoG en faveur de la mise en œuvre intégrale des objectifs de développement durable, notant que les comtés ont mis en place des unités ODD pour suivre et rendre compte des progrès de la mise en œuvre.

En outre, le CoG a également recherché une coopération pour renforcer les capacités des gouvernements des comtés sur le changement climatique et les mécanismes de réponse à la livraison.

“Le CoG ne peut pas fermer les yeux sur les effets du changement climatique et cette solution à long terme ne peut être obtenue que grâce à un leadership local conjoint des actions climatiques au niveau le plus bas”, a-t-il déclaré.

Le président a déclaré que le CoG s’est engagé à travailler ensemble pour renforcer les initiatives d’adaptation au changement climatique telles que l’adoption d’une agriculture intelligente grâce à des semences améliorées résistantes à la sécheresse et à des races laitières améliorées pour une production de lait plus élevée.

Il a souligné la nécessité de renforcer la résilience des communautés en investissant dans des barrages pour l’eau d’irrigation qui assureront la sécurité alimentaire.

“Les femmes souffrent de manière disproportionnée des impacts du changement climatique car elles sont déjà confrontées à des inégalités entre les sexes existantes qui constituent des menaces uniques pour leurs moyens de subsistance, leur santé et leur sécurité”, a déclaré Waiguru. .

Elle a ajouté que les femmes sont essentielles dans la mise en œuvre des actions contre le changement climatique dans les comtés.

Waiguru a noté que son comté, Kirinyaga, est à l’avant-garde de la conception et de la mise en œuvre de programmes axés sur la protection de l’environnement, l’adaptation au changement climatique et la résilience.

Que son administration aide les femmes à diversifier la production agricole grâce au programme d’autonomisation économique de Wezesha Kirinyaga.

Grâce à Wezesha, les agriculteurs sont financés pour entreprendre l’élevage de volailles, de produits laitiers, de porcs, d’avocats, de macadamia et de produits laitiers ainsi que l’apiculture.

La culture de l’avocatier et de la macadamia fournit des revenus aux agriculteurs et contribue à la reproduction des arbres dans le comté.

Le président du COG a réaffirmé l’engagement des gouvernements des comtés en faveur de la défense de la décentralisation et a exhorté les partenaires tels que le BMGF à travailler en étroite collaboration avec les unités décentralisées car elles disposent de solides mécanismes de flux de fonds.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *