Trois choses à savoir : Lakers vs. Pistons 11-18-22

Après avoir remporté une victoire bien méritée sur les Nets qui a mis fin à leur séquence de 5 défaites consécutives dimanche, les Lakers reposés (3-10) affrontent les Pistons (3-13) vendredi soir. Conseils de jeu à 19h30 sur Spectrum SportsNet et la radio 710 ESPN.

Voici trois choses à savoir avant le match :

MISES À JOUR DES DOMMAGES
Après avoir raté les deux derniers matchs avec un adducteur tendu, LeBron James a été mis à niveau vers “douteux” vs. les Pistons. LeBron a participé sans contact aux séances d’entraînement de mercredi et de jeudi, ce qui est une bonne nouvelle dans sa progression vers un retour dans l’alignement dès que possible.

Alors que LeBron progresse, Dennis Schröder et Thomas Bryant ont été complètement retirés du rapport de blessure et devraient faire leurs premières apparitions en saison régulière après avoir subi des procédures de réparation à l’UCL en octobre. L’entraîneur Ham a déclaré qu’il s’attend à ce que les deux joueurs voient des minutes contre Detroit, ce qui devrait fournir une profondeur et un équilibre supplémentaires aux alignements de l’équipe.

En ce qui concerne ce que les deux joueurs peuvent apporter à leurs retours respectifs, après l’entraînement de jeudi, Schröder a déclaré qu’il visait à “faire les petites choses qui mènent à la victoire”, notamment obtenir 94 pieds défensivement et entrer dans la peinture offensivement. Pendant ce temps, Bryant propose un autre joueur de première ligne qui pourrait permettre à l’équipe de jouer des alignements plus importants, à la fois en tandem avec LeBron et Anthony Davis ou, potentiellement, de jouer aux côtés des deux alignements de taille jumbo.

NUMÉROS DE PEINTURE
La performance dominante d’Anthony Davis contre les Nets était sa dernière d’une saison au cours de laquelle il a cherché à dominer complètement la peinture offensivement.

Contre les Nets, 23 des 25 tentatives de tir d’AD étaient dans la peinture, dont 15 de ces tirs entrant directement dans le panier. Cela poursuit une tendance de la saison pour Davis qui a réussi 51,4% de ses tentatives de placement depuis la zone réglementée. Si ce nombre se poursuit tout au long de la saison, ce serait la marque la plus élevée du mandat d’AD avec les Lakers, dépassant la solide performance de la saison dernière (43,7%) et éclipsant ses deux premières saisons avec l’équipe (38,2% et 28,1% respectivement).

Pour mettre son attaque axée sur la peinture dans plus de perspective, seulement 15,4% de ses tirs proviennent du milieu de gamme cette saison – sa note la plus basse au cours des 5 dernières saisons – et il prend le moins de 3 points par match depuis ses trois premiers saisons en championnat. Au lieu de cela, il fait des tentatives de tir à l’intérieur. Au cours de la saison, AD se classe 4e de la NBA pour les points marqués dans la peinture par match (16,7), 3e pour les tirs tentés à moins de 5 pieds (10,0) et sur 10 joueurs pour tenter au moins 95 tirs dans la zone restreinte son 72,7 % pourcentage de tir se classe 3ème.

CORRESPONDANCE AVEC LES PISTONS
Après une défaite déchirante contre les Clippers dans laquelle ils ont mené pendant la majeure partie de la 2e mi-temps jeudi soir, les Pistons sont arrivés non seulement sous-reposés, mais en désavantage numérique en raison d’une blessure. Cade Cunningham (tibia) et Isaiah Stewart (orteil) sont tous les deux absents, les laissant sans deux partants clés et, à Cunningham, leur meilleur meneur de jeu et jeune leader.

Jouer ce type de repos et d’avantage (relatif) pour la santé devrait offrir aux Lakers une chance de défier la capacité des Pistons à jouer non seulement avec la fatigue mentale et physique qui vient de jouer dos à dos, mais leur résilience après une défaite où ils ont clairement joué assez bien pour gagner mais ont calé dans la séquence.

Offensivement, cela se traduit par une combinaison d’accélération du rythme et de recherche d’opportunités de transition aussi souvent que possible, mais lorsque le jeu ralentit, jouez via Anthony Davis au poste. Les Pistons, classés 30e au classement général en défense, autorisent le 5e plus grand nombre de tentatives de placement dans la zone restreinte et 5e de la NBA en points autorisés dans la peinture. Si les Lakers peuvent obtenir des paniers faciles en transition, puis travailler avec Davis dans le demi-terrain pour établir l’intérieur tôt, cela pourrait conduire à des possessions positives à cette fin.

Défensivement, un point sur lequel l’entraîneur Ham continue de mettre l’accent sur son équipe est de contester les tirs sans faute. Cela sera particulièrement important contre les Pistons qui mènent la ligue au total des lancers francs tentés et effectués par match. Ce n’est pas non plus le cas où un seul joueur à haut volume fausse son effort total. Au moins six Pistons tentent plus de deux FT dans un match, reflétant un groupe qui continue d’attaquer la peinture et cherche à jouer une marque physique de basket-ball dans l’ensemble.

Du point de vue du match individuel, les Lakers devront retrouver Bojan Bogdanovic que les Pistons ont acquis via le commerce du Jazz au cours de la dernière intersaison. Bogdanovic est le meilleur buteur de Detroit, avec une moyenne de 20,1 points par nuit sur une répartition de tir 50/41/87.

Bogdanovic est particulièrement dangereux en travaillant hors ballon pour son sauteur, prenant près de sept points à 3 points par match, puis utilisant cette gravité pour attaquer les clôtures et prendre des tirs incontestés depuis le milieu de gamme. Pour illustrer davantage ce point, une ombre sur 10 des 13 FGA de Bogdanovic est survenue après avoir pris deux dribbles ou moins, tandis que la moitié de ses tirs sont venus après avoir tenu le ballon pendant moins de deux secondes. Rester connecté avec lui et le forcer à faire son propre tir hors du rebond est plus facile à dire qu’à faire, mais c’est une recette pour plus de succès contre lui en le faisant sortir de sa zone de confort.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *