Sujets d’actualité : qui sera le meilleur marqueur cette saison ?

Stephen Curry ou Luka Doncic remporteront-ils le titre de buteur cette saison ?

Chaque semaine, les rédacteurs de NBA.com interviendront sur certains des sujets les plus importants de la ligue.


Lors des matchs de dimanche, huit joueurs ont récolté en moyenne 29,5 points (ou plus) par match. Qui parmi ce groupe deviendra le champion des buteurs de la NBA cette saison ?


Steve Aschburner : Le jour des élections étant encore frais dans nos esprits, je vais faire un petit vote par classement (c’est ainsi que la NBA et la plupart des ligues déterminent leurs récompenses annuelles, pas seulement les leaders statistiques). Donc je vais avec ceux-ci comme mon Top 3:

1. Luka Doncic, Dallas
2. Shai Gilgeous-Alexander, Oklahoma City
3. Steph Curry, Golden State

Doncic a tout en place pour remporter son premier titre de buteur. Il dirige actuellement (33,5 ppg jusqu’à lundi) leur groupe, les Mavericks sont construits autour de lui comme Nowitzki est son nom de famille, ses tentatives de but sur le terrain et son taux d’utilisation sont à des sommets en carrière et franchement, il est en retard pour diriger la ligue dans certains traditionnels catégories. De plus, je suppose que son tir à 3 points, qui est actuellement à son plus bas niveau personnel (28,8%) reviendra à sa moyenne, ce qui pourrait ajouter un demi-point supplémentaire à sa moyenne de score pour le reste du chemin.

Gilgeous-Alexander est un météore traversant le ciel de la NBA, et je pense qu’il est légitime. Il veut cette saison en petits groupes qu’il a, et viser la couronne des buteurs est un excellent moyen de rester concentré dans ce qui sera probablement une autre longue année pour OKC (amélioré mais toujours en train de perdre).

Quant à Curry, il n’a décroché que son sixième match à 50 points depuis ses 30 ans (11e de sa carrière) et personne ne peut marquer des groupes comme le roi à 3 points de tous les temps. Il a déjà deux de ces titres, mais en remportant un à 35 ans, 26 jours, Curry briserait l’emprise de Michael Jordan sur la place du Top 3 en tant que champion le plus âgé (MJ l’a fait à 35-72, à 34- 72 et 33 – 72 en 1998, ’97 et ’96 respectivement). Peut-être que cela plaira à Steph.

Stephen Curry a perdu 50 points sur les Suns.


BRIAN MARTIN : Hors de ce champ, mes trois meilleurs prétendants sont Luka Doncic (33,5 points par match), Stephen Curry (32,3 points par match) et Shai Gilgeous-Alexander (31,1 points par match). Dans ce groupe, mon meilleur buteur prédit est Doncic.

Curry a tiré des lumières cette saison : 52,9 % sur le terrain, 44,7 % sur 3 points (sur 11,8 tentatives) et 90,3 % sur les lancers francs. Il pourrait rejoindre les Hall of Famers Larry Bird et Steve Nash en tant que seuls joueurs avec plusieurs saisons 50-40-90 s’il maintient ce niveau d’efficacité. Ce qui fait mal à Curry, c’est qu’il a la deuxième utilisation la plus faible de ce groupe de huit joueurs (29,7%) et Golden State a besoin de Klay Thompson et Jordan Poole pour revenir dans le tableau des séries éliminatoires.

Gilgeous-Alexander affiche en moyenne un record de 31,1 points par match (en hausse de 6,6 points par match par rapport à la saison dernière) et affiche également actuellement une répartition des tirs de 50-40-90 (mais avec près de neuf tentatives à 3 points de moins que Curry). Gilgeous-Alexander a la cinquième utilisation la plus élevée de ce groupe (31,5%) et la moyenne des deuxièmes tentatives de placement (21,3), soit 7,1 tentatives de plus que tout autre coéquipier de l’OKC. Cependant, tous ces chiffres sont inférieurs à ce que fait Doncic.

Il a une combinaison de taux d’utilisation (37,3%, qui se classe troisième, légèrement derrière Joel Embiid et Kevin Durant), de tentatives de placement (le plus haut de la ligue 22,8), de tentatives de lancers francs (11,4, troisième, légèrement derrière Giannis et Embiid), et le manque de compétition pour les tirs (9,1 de plus par match que les autres Mavericks) qui est la raison pour laquelle il maintient son avance actuelle et obtient son premier titre de marqueur NBA.

Doncic n’est pas encore au niveau de James Harden en 2018-19 en termes d’utilisation (39,6%), de tentatives de tir (24,5) et de domination des tentatives de tir parmi ses coéquipiers (10,7) alors que Harden affichait en moyenne 36,1 points par match, mais les deux étaient comme le pivot offensif incontesté. de leurs équipes respectives.

En comparaison, Durant ne mène pas les Nets dans les tentatives de tir (Kyrie Irving le fait); Embiid a Harden et Tyrese Maxey susmentionnés pour concourir pour les tirs; Giannis joue le moins de minutes de ce groupe et a toujours le retour de Khris Middleton; Jayson Tatum a son compatriote All-Star Jaylen Brown; tandis que Donovan Mitchell a son compatriote All-Star Darius Garland dans la zone arrière et l’utilisation la plus faible de tous les joueurs dans ce domaine (29,5%).

Luka Doncic a laissé tomber un triple-double de 40 points pour soulever les Mavericks sur les Trail Blazers.


MARQUE MÉDINE : L’entraîneur des Mavs, Jason Kidd, a averti que le taux d’utilisation de Luka Doncic est si élevé qu'”il ne sera plus humain après Noël”. Cependant, Dallas semble mieux voir si Doncic peut montrer qu’il est une machine au lieu de compter sur d’autres options.

Considérez la différence entre le score de Doncic (33,5 points par match en tête de la ligue) et les autres buteurs à deux chiffres des Mavs (17,1 points par match de Spencer Dinwiddie, 16,6 points par match de Christian Wood et 11,5 points par match de Tim Hardaway Jr.). Doncic a suffisamment élevé ses coéquipiers pour se classer quatrième de la NBA en passes décisives (8,1) lors des matchs de lundi. Avec le départ de Jalen Brunson pour New York l’été dernier, Doncic a augmenté sa charge de but par nécessité. Cette réalité garantira à la fois que Dallas participera aux séries éliminatoires et que Doncic sera le champion des buteurs de la NBA.

Si la dynamique d’équipe ne s’applique pas, le garde des Warriors Stephen Curry pourrait facilement remporter son troisième titre de marqueur NBA. Mais Klay Thompson et Jordan Poole emporteront certaines des tentatives de Curry une fois qu’ils auront réussi des tirs réguliers. L’entraîneur des Warriors, Steve Kerr, réduira également la charge de travail de Curry, notamment en le faisant asseoir pour le match de lundi contre la Nouvelle-Orléans. Doncic a également été récemment reposé contre Houston. Mais les Mavs n’ont pas le luxe de gérer Doncic comme ça sur le long terme.


SHAUN POWELL : Permettez-moi d’abord d’expliquer qui ne sera pas le champion des buteurs : ce n’est pas Giannis Antetokounmpo (le lanceur de lancers francs à la Shaquille O’Neal en ce moment), ou Donovan Mitchell (Darius Garland commence à couper dans ses tentatives), ou Jayson Tatum ( idem, Jaylen Brown), ou Kevin Durant (Kyrie Irving est de retour dans la formation – avez-vous entendu la nouvelle ?), ou Shai Gilgeous-Alexander (a une chance, certes), ou Joel Embiid (James Harden aura besoin de quelques clichés quand il devenir en bonne santé).

Steph Curry, double champion des buteurs, et Luka Doncic ont été laissés pour compte. Cela décidera de cette course. Et cela revient à cette question fondamentale : qui porte le plus lourd fardeau de score pour son équipe ? Alors que Curry s’estompe une fois de plus (44,7%) pour les Warriors, le bon sens dit qu’il fera moins de tentatives une fois (et en supposant que) Klay Thompson retrouve son rythme. Pendant ce temps, Doncic atteint davantage la ligne des lancers francs, a une utilisation intensive et est au cœur de l’attaque des Mavericks. De plus, je soupçonne que Doncic a le prix Kia MVP en tête (c’est son tour !) et le titre de buteur augmentera ses chances (mais ne le dites pas à Embiid, qui a terminé premier en marquant, deuxième lors des votes MVP de l’année dernière) .

Avec Luka Doncic revendiquant la première place et Shai Gilgeous-Alexander montant rapidement, Michael C. Wright décompose le dernier KIa MVP Ladder.


JEAN SCHUHMANN : Tout d’abord, je noterai qu’à la même époque l’année dernière, l’éventuel champion Joel Embiid (qui n’a disputé que neuf des 18 matchs de son équipe) n’avait en moyenne que 21,4 points par match, ce qui le classait 22e pour les joueurs qui ont eu autant d’apparitions. Alors peut-être que le leader cette saison est Anthony Edwards, De’Aaron Fox ou Trae Young, et non l’un de ces huit gars.

Mais si je devais choisir parmi les huit, je choisirais Giannis Antetokounmpo, qui a obtenu une moyenne de 30,1 ppg même si son tir (pourcentage effectif de buts sur le terrain de 53,6%) était en baisse significative par rapport aux quatre dernières saisons (59,2%). Khris Middleton finira par faire ses débuts dans la saison et réduira l’utilisation d’Antetokounmpo, mais il contribuera également à l’efficacité d’Antetokounmpo. (Middleton est le coéquipier qui a le plus aidé Antetokounmpo, à la fois en termes de nombre total de passes décisives et de minutes ensemble sur le terrain, au cours des deux dernières saisons.) Stephen Curry et Kevin Durant ont également tiré un peu moins efficacement (sur le terrain) que les leurs. ont au cours des dernières saisons, ils devraient donc rester en haut ou près du haut de la liste.

Giannis Antetokounmpo a marqué 44 points, un sommet de la saison, lors d’une victoire contre les Rockets.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *