Les Wizards sont tombés sous le Heat, tandis que les tirs chauds de Miami contre la zone se sont refroidis

Les Washington Wizards ont perdu face au Miami Heat 113-105 mercredi soir. Voici cinq points à retenir de ce qui s’est passé…

Refroidi par la chaleur

Les Wizards venaient de battre le Heat à domicile en prolongation cinq jours plus tôt, mais cette fois, Miami avait à la fois Tyler Herro et Bam Adebayo et, comme on pouvait s’y attendre, ils ont fait la différence. La présence de Herro s’est particulièrement fait sentir au quatrième quart lorsqu’il est passé de trois à trois et a aidé le Heat à résister à un vaillant effort de retour pour les Wizards, qui traînaient jusqu’à 21 points.

La défaite est rare pour les Wizards, qui entrent dans ce match après avoir remporté six de leurs sept derniers matchs. Cependant, ils ont disputé leurs six derniers matchs à domicile et le match de mercredi contre le Heat est le début de ce qui sera un gros test de promotion. Il s’agit du premier des 16 matchs sur la route des 22 prochains matchs des Wizards. Ils viennent de prouver qu’ils peuvent servir à Capital One Arena, mais ils doivent maintenant montrer qu’ils peuvent traduire leur succès ailleurs.

Kyle Lowry leur a donné du fil à retordre vendredi et a encore une fois été très bon offensivement. Il avait 28 points et tiré 5 pour 6 sur trois. Les Wizards se sont aggravés en ratant huit de leurs 19 tentatives de lancers francs.

Les Wizards auront une autre chance au Heat vendredi, le lendemain de Thanksgiving. Pour l’instant, ils célèbrent les vacances ensemble en équipe, avec un perdant grignotant leur sauce à la dinde et aux canneberges.

La clé manque les gars

Les deux équipes sont privées de certains de leurs meilleurs joueurs. Alors que Miami a de retour Adebayo et Herro, Jimmy Butler et Duncan Robinson sont absents, tout comme Max Strus. Les Wizards, quant à eux, manquent Bradley Beal, Rui Hachimura et Monte Morris, ces deux derniers manquant leur deuxième match consécutif.

Beal, Hachimura et Morris étaient tous considérés comme douteux avant ce match, car Beal avait une blessure à la cuisse droite et Hachimura et Morris souffraient de douleurs à la cheville droite. Tous les trois étaient des décisions en temps de jeu, selon les rapports de Miami, mais n’ont pas pu être testés. Peut-être seront-ils prêts à revenir vendredi. Quoi qu’il en soit, il semble que la série de saisons entre ces équipes sera plus affectée par les blessures, car elles ont joué trois fois en seulement huit jours, ce qui est très inhabituel.

Problème de zone

Alors que les Wizards ont réussi à résoudre la zone de Miami vendredi en faisant 15 trois et en trouvant la lumière du jour au milieu, ils ont eu beaucoup de mal ici au début de celui-ci. Washington est allé 3 sur 20 à longue portée en première mi-temps, aidant Miami à prendre une avance de 21 points. Les Wizards ont trouvé un rythme en seconde période pour terminer le match en tirant 10 pour 38 (26,3%) depuis le périmètre. Cependant, ce n’était pas leur meilleure soirée au-delà de l’arc, comme en témoigne Kyle Kuzma (33 points) avec 2 en 13.

Le Heat a fait du bon travail en contestant de nombreux tirs extérieurs des Wizards, ce qui les a amenés à en tenter certains à une distance plus profonde que d’habitude. Mais il est également clair qu’ils auraient pu utiliser Beal pour briser la zone en dépassant la première ligne de défense. Les Wizards ont eu du mal à entrer dans le couloir et il est difficile de remplacer cet élément quand on enlève un buteur aussi dynamique que Beal.

Deni est super

L’une des vedettes des Wizards du côté offensif était Deni Avdija, qui a entamé son neuvième match consécutif et a marqué 10 points au début de la première mi-temps. C’était la sixième fois en sept matchs qu’il atteignait le score à deux chiffres. Il a terminé celui-ci avec 12 points, un sommet en carrière de 10 passes décisives, neuf rebonds et deux contres.

Vous pouvez dire que la confiance d’Avdija se renforce avec certains des mouvements qu’elle essaie d’enlever le dribble. En première mi-temps contre Miami, Avdija a rapidement exécuté un pas en arrière trois. C’est le genre de jeu que vous voyez le plus souvent d’Avdija dans les tournois internationaux et les entraînements hors saison qui apparaissent sur les réseaux sociaux.

Barton a montré des signes

Pendant plus d’un mois cette saison, les Wizards attendent toujours que Will Barton devienne le joueur qu’ils savent qu’il peut être. Lors du match de mercredi, il ressemblait à lui-même, perdant 13 points sur un tir de 5 en 10 avec sept passes décisives et sept rebonds. Il est un peu à côté du dribble, surtout en transition.

Barton a mieux tiré le ballon que d’habitude, mais il a également eu des matchs remarquables en tant que meneur de jeu de la deuxième unité. Par exemple, il a eu un beau mouvement de dribble derrière le dos avant de le lancer à Daniel Gafford pour un slam de fond de court. Barton a également réussi un vol et un slam en échappée. Il a eu des revirements difficiles, mais dans l’ensemble, c’était un match encourageant qu’il aurait pu avoir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *