Un fonds soutenu par Bill Gates vend une participation d’un milliard de shillings dans les hôpitaux kenyans

Entreprises

Un fonds soutenu par Bill Gates vend une participation d’un milliard de shillings dans les hôpitaux kenyans


Le magnat des affaires et philanthrope américain Bill Gates. PHOTO DE FICHIER | AFP

Un fonds de capital-investissement basé aux États-Unis soutenu par la Fondation Bill & Melinda Gates et la Société financière internationale (IFC) a vendu sa participation dans les hôpitaux Metropolitan et Ladnan de Nairobi dans le cadre d’un accord d’une valeur de 1 milliard de shillings.

Evercare Health Fund vend une participation de 54,9 % dans Metropolitan Group Holdings – la société holding qui détient les deux hôpitaux – au copropriétaire minoritaire Metro Group Plc, qui détient actuellement une participation de 41,8 % dans la société.

Un conseiller en transaction qui a participé à l’opération Crowne Plaza et s’est entretenu avec Affaires au quotidien sous couvert d’anonymat, a déclaré que l’accord vaut 1,02 milliard de shillings et devrait recevoir l’approbation réglementaire.

Les dépôts réglementaires auprès de l’Autorité de la concurrence du Kenya (CAK) indiquent que le chiffre d’affaires combiné des deux hôpitaux l’année dernière était supérieur à 1 milliard de shillings, soulignant l’attrait des investissements privés dans les soins de santé dans le pays avec un service de santé publique féroce.

La capacité de 134 lits de l’hôpital métropolitain, y compris les 42 de Ladnan, offre deux installations qui représentent 5,8 % de la capacité totale de 3 000 lits de l’hôpital privé du comté de Nairobi.

A LIRE AUSSI: LETTRE: Prenez la parole de Bill Gates sur les OGM avec un grain de sel

Evercare a acquis des participations dans les deux hôpitaux en 2019 auprès d’Abraaj Holdings, basé à Dubaï, dans le cadre d’un accord qui a vu le fonds américain prendre des participations dans le Nairobi Women’s Hospital et The Avenue Group of Hospitals.

Le fonds est géré par Texas Pacific Group (TPG), dont les investisseurs comprennent la Fondation Gates, TPG Rise Fund, IFC, le fonds de développement britannique BII (anciennement CDC), le fonds de développement américain DFC, Philips et Medtronic.

Elle exploite des installations médicales dans les marchés émergents d’Asie du Sud et d’Afrique.

“La transaction ne devrait pas soulever de problèmes d’intérêt public car l’acquéreur ne fait qu’augmenter la participation dans la cible. Sur la base de ce qui précède, l’Autorité a approuvé sans condition le projet d’acquisition du contrôle de Metropolitan Group Holdings par Metro Group PLC”, a déclaré le CAK.

La transaction, une fois finalisée, verra la participation majoritaire dans Metropolitan Hospital revenir aux mains du groupe qui l’a construit il y a 27 ans.

Metro Group, qui a d’abord été commercialisé sous le nom de Metropolitan Health Services (MHS), a créé un hôpital à Buru Buru Estate à Nairobi en 1995, puis a vendu certaines actions de la société au public, portant le nombre d’actionnaires à plus de 500.

Le groupe, dirigé par le Dr Robin Michira et dirigé par le Dr Kanyenje Gakombe, a d’abord fait appel à Abraaj Holdings en tant qu’investisseur externe dans l’hôpital.

Metro s’est ensuite principalement tourné vers l’immobilier commercial et les investissements financiers, avec une base d’actifs d’une valeur de plus de 560 millions de shillings. Son portefeuille immobilier comprend le bâtiment de l’hôpital métropolitain, Metrovillas Estate et Metro Medical Doctors Plaza.

A LIRE AUSSI: Une ONG lance un soutien aux aliments enrichis pour les meuniers

L’entrée d’Evercare dans l’actionnariat de Metropolitan Group Holdings est intervenue en 2019 après qu’Abraaj, autrefois le plus grand fonds de rachat du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, se soit effondré à la suite d’un différend avec des investisseurs sur l’utilisation de l’argent dans son fonds de santé.

Abraaj s’est heurté à des investisseurs, dont la Fondation Bill & Melinda Gates et la SFI au sujet de l’utilisation de l’argent de son fonds de santé de 1 milliard de dollars (122 milliards de shillings au taux de change actuel), entraînant des mois de turbulences financières pour la société basée à Dubaï qui a ensuite déposé pour liquidation provisoire en 2018.

Ses investissements kenyans dans le secteur de la santé ont été détenus via son Growth Markets Health Fund, qui a été repris par TPC, rebaptisé Evercare Health Fund.

La vente proposée des hôpitaux Metropolitan et Ladnan du portefeuille indique une forte croissance de la valeur des actifs dans le secteur de la santé, car les fonds de capital-investissement sont rarement disposés à céder des investissements avant la fin de leur cycle d’investissement à moins qu’ils ne puissent enregistrer une prime de vente.

Les fonds de capital-investissement – une catégorie d’investisseurs désireux de maximiser les rendements – conservent généralement leurs investissements pendant sept et 10 ans, offrant suffisamment de temps pour obtenir un retour sur investissement et réserver un rendement pour eux-mêmes et leurs fonds d’investisseurs.

Le secteur de la santé du Kenya a été parmi les options les plus attrayantes pour les fonds de capital-investissement ces dernières années en raison de son potentiel de croissance élevé et de ses rendements attractifs.

→ [email protected]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *